Ecosse, north coast 500, road trip

Road-trip en Ecosse : la North Coast 500

8 août 2018

 


La North Coast 500 forme une boucle autour des côtes du nord de l’Ecosse, isolée, sauvage et infiniment belle. 500 miles, 800 kilomètres de traversée et les plus beaux trésors du pays. Durant un peu plus de deux semaines nous avons pris la route, aux premiers rayons du printemps, pour partir à la conquête des lochs aux eaux profondes et sombres, des baies étincelantes coupées du monde, des étendues sauvages colorées par la tourbe humide, de cette épaisse brume mystérieuse et des montagnes déchiquetées…

Deux semaines suspendues hors du temps à avaler le bitume à bord de notre bolide du futur :
Hubert, notre vieux camping-car capricieux.

Vous venez avec nous ?

 

 

 

 


Sommaire :


 

 

 

 

 

INVERNESS ET SES ALENTOURS

 

 

 
 

Bonnes adresses à Inverness

 
 

Ecosse, north coast 500, road-trip, inverness

 

Traversée par la Ness, bordée au printemps de Daffodill, le centre d’Inverness se parcourt rapidement. Nous y avons passé une dizaine de jours à attendre qu’Hubert, notre roulotte, soit réparée, du coup nous avons eu le temps d’y découvrir quelques bonnes adresses :

Velocity Café : inrattable avec sa devanture bleue tape à l’oeil, ce petit café à été notre cantine. Les gâteaux aussi beaux que délicieux (ou l’inverse) présentés sur le comptoir changent tous les jours et les Salad Bowls aussi. Ces derniers sont très garnis, colorés et savoureux. C’est aussi un atelier de bicyclette : on peut venir y faire réparer son vélo ou le réparer sois-même avec de l’aide sur place.
1 Crown Avenue, Inverness

 

Ecosse, north coast 500, road trip, inverness

 

The Mustard Seed : Couplé avec The Kitchen Restaurant de l’autre côté de la Ness, c’est une chouette adresse pour bien manger à un prix plus que raisonnable : pour le lunch, un entrée et un plat à environ 10 £ . Les assiettes sont dignes d’un restaurant gastronomique.
16 Fraser St, Inverness

 

St Andrew Cathedral et son café : On peut y payer d’avance un café pour une personne dans le besoin qui se présenterait ici, belle idée solidaire. L’endroit n’a rien d’incroyable, il est même plutôt banale mais j’ai bien aimé cette drôle d’ambiance vieillotte, voir carrément ringarde.

 

Leakey’s Bookshop : Enorme coup d’amour pour cette gigantesque librairie de bouquins d’occasions qui prend place dans une vieille église. Du sol au plafond les murs recouverts de livres en tous genre donnent vite le tourni. Même le sol est envahi de piles de bouquins anciens. Au centre, un poêle à bois pour réchauffer l’endroit les vilaines journées froides. A l’étage, on peut trouver des cartes géographiques.
Church St, Inverness

 

Ecosse, north coast 500, road trip, inverness

 

Carisbrooke Guest House : Dans Kenneth Street il y a beaucoup, beaucoup de guest-house. Nous avons passé 4 nuits dans celle-ci grâce à notre assurance suite à la panne d’Hubert. L’endroit est tenu par un chouette monsieur et sa fille, tous les deux très attentifs et bienveillants. Nous avons eu la plus grande chambre avec baignoire. Propreté irréprochable, le breakfast est délicieux, très copieux, on le choisit chaque soir pour le lendemain parmi plusieurs options. La déco est top, tartans écossais, cerfs majestueux, belles photos des Highlands, on se sent vite à la maison. Un petit mot aussi sur le lit XXL vraiment très confortable.
81 Kenneth St, Inverness

 

Kenneth Street vaut le détour avec ses maisons anciennes à l’allure de petits châteaux écossais. C’est une rue hyper photogénique, je l’ai adoré !

 

– Une ballade le long de la Ness et un arrêt au château qui domine la ville.

 

Highland House of Fraser : Pour trouver de magnifiques pulls en laine et autres beaux habits écossais hors de prix.
4-9 Huntley Street

 

Ecosse, north coast 500, road-trip, Inverness
Ecosse, north coast 500, road trip, inverness
Ecosse, north coast 500, road trip, inverness
 

 

 

 

Culloden Battlefield

 

Quand on part à la découverte du champ de bataille de Culloden, la neige a recommencé à tomber sur l’Ecosse et l’hiver me semble interminable. Le froid nous glace, l’horizon est recouverte de son manteau blanc. On déambule entre les pierres portant le nom des clans et évidemment, celle du clan Fraser est la plus décorée, lieu inévitable de pélerinage pour tous les fans de la série Outlander.
Le centre des visiteurs du site est immense et offre plein d’informations historiques sur la bataille de 1746. La cafèt est plutôt jolie pour une pause gourmande (décharge de sucre garantie).

 
Ecosse, north coast 500, road trip
 
 
 
 

Rogie Falls

 

Pour rejoindre les Rogie Falls, il faut s’enfoncer dans la forêt de Torrachilty, absolument magique de beauté. Arbres aux racines gigantesques, lichen, pommes de pin, écorce craquelée. Des milliers d’épines orangées recouvrent le sentier bordé de mousses aux verdures nuancées. Les arbres sont encore nus de l’hiver mais tellement majestueux. Les bruyères reprennent vie. L’humidité ravive les couleurs du sol qui s’enfonce sous nos pas. Le sentier est étroit, il zig zag au travers des bois jusqu’aux chutes qui déferlent sur une roche presque noire.
Il paraît que du pont suspendu (=pont tremblotant de l’enfer), on peut observer les saumons sauter dans l’eau.
Les ballades au départ du parking pour rejoindre les Rogie Falls ne font pas plus de 1,2 km.

 

Ecosse, north coast 500, road-trip, Roggie Falls

Ecosse, north coast 500, road-trip, Roggie Falls

Ecosse, north coast 500, road-trip, Roggie Falls

Ecosse, north coast 500, road-trip, Roggie Falls

Ecosse,

 

 

 

 

 


 

 

 

 

LE TOUR DU LOCH NESS

 

 

 

 

 

 

Le Loch Ness

 

Le fameux, le plus grand. Si le soleil est présent la vue sur l’eau brillante du Loch Ness et les montagnes baignées de lumière est agréable. Les jours sombres et pluvieux, typiquement écossais, l’ambiance est toute autre, plutôt mystique, à l’écossaise. Aucun monstre à signaler.

La route A82 longe la rive nord-ouest du loch, elle est très fréquentée, beaucoup de petits parkings sur le côté permettent de s’arrêter pour admirer la vue. L’autre rive, bordée par la B862, est en revanche beaucoup plus étroite et calme.

 

Ecosse, north coast 500, road-trip, Loch Ness

— On aperçoit, l’Urquhart Castle perché sur la rive nord du loch. Débordant de touristes, l’endroit ne m’a pas semblé aussi paisible qu’il pourrait l’être et l’accès est payant.

 

 

 

 

 

Fort Augustus et le Canal Caledonien

 

Ecosse, north coast 500, road-trip, Fort Augustus

— A Fort Augustus on peut voir les écluses en escaliers par lesquelles les bateaux du Canal Caledonien doivent passer. Là encore, l’endroit est joli mais grouillant de monde et les restaurants alentours sont des attrapes-touristes où la nourriture est vraiment de très mauvaise qualité. – C’est bien la première fois de ma vie que je ne touche pas à mon assiette dans un restaurant, c’est dire !

 

 

 

 

 

Invermoriston Falls

 

Ecosse, road trip, north coast 500, Loch Ness, Invermoriston Falls

Ecosse, north coast 500, Invermoriston Falls, Loch ness

 

 

 

 

 

Suidhe Viewpoint, le long de la B862

 

Ecosse, north coast 500, road-trip, Loch Ness, Suidhe Viewpoint

—D’ici la vue est spectaculaire. La neige n’a pas encore fondu, à certains endroits elle m’arrive aux genoux. On emprunte le sentier qui grimpe jusqu’au sommet. On aperçoit la route serpenter à travers les montagnes et les lochs. Le bitume me semble être comme une promesse. Il m’invite à le suivre, à dévorer les kilomètres.

 

Ecosse, north coast 500, road-trip, Loch Ness, Suidhe Viewpoint
Ecosse, north coast 500, road-trip, Loch Ness, Suidhe Viewpoint

— Les montagnes, encore enneigées, ont l’air d’avoir été dessinées à la main avec un millier de pointillés. Cet endroit est magnifique, irréel.

 

Ecosse, north coast 500, road-trip, Loch Ness, Suidhe Viewpoint

— La lumière nous dévoile les courbes de l’Ecosse et mon impatience d’aller à la découverte des Highlands est grandissante. Il paraît que, si on les compte, on peut voir jusqu’à sept lochs. Leurs noms sont tellement jolis, j’aime beaucoup les sonorités gaéliques.

 

 

 

 

 

 

Ecosse, north coast, road trip
Ecosse, road-trip, north coast 500
Ecosse, road-trip, north coast 500
 

 

 

 

 

 

The Cameron Tea Room and Farm Shop

 

Cette cabane en bois vaut absolument le détour. Inattendu dans une zone aussi isolée, l’endroit est adorable. Grandes et lumineuses baies vitrées, confortables chaises et tables en bois clair, chandeliers en bois de cerfs, vaisselle dépareillée et fleurie à la britannique… L’atmosphère est douce et parfaite pour une pause café-gourmandises avant d’aller explorer les Falls of Foyers. Les Cameron proposent de bons légumes biscornus du potager à vendre et aussi des peintures et photos de l’Ecosse, diverses créations d’artistes locaux. Pour les jours d’hiver, un gros canapé moelleux a été installé devant un poêle à bois au centre de la pièce. Quelques livres sur l’Ecosse sont disposés juste à côté, en libre consultation. Ça promet un vrai moment tout doux à l’abri du froid. En prime, une belle biche apprivoisée se ballade dans les alentours du café.
Situé le long de la B852. // La famille loue un charmant cottage en pierres à quelques mètres du café.

 

 

 

 

 

Falls of Foyers

 
Ecosse, north coast 500, road-trip, Falls of Foyers
Ecosse, north coast 500, road-trip, Falls of Foyers
 

Ecosse, road-trip, north coast 500, Falls of Foyers

Ecosse, north coast 500, road-trip, Falls of Foyers

Ecosse, north coast 500, road-trip, Falls of Foyers

Ecosse, north coast 500, road trip

— Situées au bout de la B852, route étroite et chaotique qui longe la rivière Foyer, les chutes s’atteignent après une courte marche. L’eau y est très sombre, presque noire, intimidante. La végétation alentour est magnifique surtout quand le soleil brûlant la caresse.

 
 

 

 

A explorer aussi dans les alentours du Loch Ness :

  • Glen Affric et ses merveilles,
  • la rivière Affric,
  • le Loch Affric,
  • le Loch Bein a’ Mheadhain,
  • les Dog Falls et les Plodda Falls.

 

 

 

 

 


 

LA CÔTE-EST DE LA NORTH COAST 500

 

 

 

 

Dornoch

 

Ecosse, north coast 500, road-trip, Dornoch

Lorsqu’on rejoint Dornoch c’est surtout pour voir sa plage, réputée magnifique. Mais puisque la pluie et la grisaille enveloppent le ciel, on se réfugie au Courthouse Cafe, parfait pour coocooner quelques heures ! Situé au première étage de Carnegie Courthouse, tout en haut des belles marches, le café a pris place dans une ancienne cours de justice. L’endroit est superbe, tout en boiseries, haut de plafond, très lumineux et aéré. Tout un pan de mur est décoré d’une immense peinture de personnalités célèbres toutes époques confondues, qui ont une connexion particulière avec la ville. Madonna côtoie Janet Horn la dernière sorcière brûlée vive en Ecosse. (Anecdote monstrueuse : Elle est morte exécutée dans une cuve de goudron bouillant en 1722, les fous-barbares.) Sur chaque table on retrouve une légende du tableau : un vrai jeu de piste.

 

 

 

 

 

 

Le Loch Fleet National Nature Reserve

 

Ecosse, North coast 500, road-trip, Loch fleet

Ecosse, North coast 500, road-trip, Loch fleet

Ecosse, North coast 500, road-trip, Loch fleet

— Nous nous garons au bord du Loch Fleet pour y passer la nuit, petit coin de nature merveilleux qui illumine notre réveil le lendemain matin. Le lac brille sous le soleil, la noirceur des montagnes et les nuages vaporeux se reflètent dans l’eau. Je regarde par la fenêtre plusieurs fois avant de reprendre la route ce matin-là, ravie d’être ici et infiniment reconnaissante pour les lumières sublimes que la journée nous offre. Quelques belles ballades sont à faire dans la réserve.

 

 

 

 

 

Badbea

Sur la route
Ecosse, north coast 500, road trip

— Au bord des falaises du nord de Helmsdale, Badbea est un village de fermes abandonnées dont il ne reste que des pierres éparses. D’après les panneaux informatifs, les fermiers d’ici avaient une vie affreusement difficile, très dangereuse, à la merci du vent, sans véritable abris, trop proches du vide. Maintenant, seuls les moutons restent, invincibles face aux falaises abruptes.

 

 

 

 

Achavanich Stone Circle

 

Après Badbea, on continue sur la A9 qui bifurque à l’ouest de la côte pour rejoindre l’Achavanich Stone Circle. La route traverse des champs bruns et dorés dans lesquels on aperçoit beaucoup de ruines de maisons, affreuse conséquence des Highland Clearances, épisode malheureux de l’histoire écossaise. C’est étrange, un peu triste d’imaginer que des gens ont dû laisser leur habitation mourir, que ces endroits, construits par des hommes, ont fini par s’effondrer avec le temps, le vent et toute la colère de la météo écossaise.

 

Ecosse, north coast 500, road trip
Ecosse, road-trip, north coast 500

— A Achavanich Stone Circle, une trentaine de pierres sont dressées au milieu de la lande. On fait un petit tour par curiosité, on s’invente des histoires. Ce n’est pas le site préhistorique le plus impressionnant que l’on ait pu voir au Royaume-Uni mais c’est le plus isolé donc le moins touristique et le plus calme, ce qui en fait une bonne alternative si on veut au moins explorer un de ces étranges endroits caillouteux.

 

 

 

Sur cette portion de l’A99 il y a plusieurs autres sites historiques :

  • Grey Cairns of Camster,
  • le Cairn of Get,
  • l’Hill O’Many Stanes.

 

 

 

 

 

 

Whaligoe Steps

 

 

365 marches creusées dans la falaise. Au bout, les traces d’un ancien port de pêche. Les vagues sont féroces, hurlantes, elles se jettent sur la roche avec une telle puissance. C’est incroyablement puissant, précaire, glissant, venteux. La journée est pourtant si chaude, le ciel est doux, reposant. Est-ce que les pêcheurs, avant, il y a longtemps, s’aventuraient en bas des marches quand la mer grondait de colère ? Est-ce qu’ils avaient peur ou bien est-ce qu’ils domptaient les vagues, ces gigantesques murs d’eau ?

 

Ecosse, road-trip, north coast 500, whaligoe steps
 

Ecosse, road-trip, north coast 500, whaligoe steps
Ecosse, north coast 500, road trip, whaligoe steps

— En haut des marches, il y a le Whaligoe Steps Café. Une vraie pépite. Légumes frais du coin, cuisine d’inspiration méditerranéenne, immense baie vitrée donnant sur les falaises et la mer, étagères débordantes de livres de cuisine, murs décorés de jolis tableaux et de photos anciennes du coin… J’y découvre le Popcorn Tea, ce breuvage étrangement délicieux. // Pour trouver les Whaligoe Steps, sur Google Maps, cherchez le café. // Il y a moins d’une dizaine de place pour se garer et c’est un peu étroit, mais nous avons réussi avec notre gros Hubert alors tout est possible 🙂

 

 

 

 

 

Le château de Sinclair Girnigoe

 
Ecosse, north coast 500, road trip, castle sinclair

 

A flanc de falaise, ces ruines sont là depuis 600 ans. Quelques échaffaudages tiennent les murs encore debout, des travaux de restauration ont été entrepris au moment où nous explorons ce qu’il reste de la bâtisse. Avoir construit un château à cet endroit me semble tellement ambitieux et insolent. Perché au bord du précipice, instable, exposé au vent, à la mer, à la colère du nord des Highlands, il a l’air de dire « rien ne me fait peur ». Avec Quentin, on est comme deux gosses fous avec nos appareils photos, on se promène émerveillés et curieux de tout.
Le long du sentier qui mène au château, des panneaux offrent des reconstitutions en coupe des différentes pièces et de l’évolution de la bâtisse au fil du temps. C’est fascinant d’imaginer toutes les présences humaines entre ces murs, la vie bouillonnante qui occupait ces lieux aujourd’hui fantômatiques.

 

Ecosse, north coast 500, road trip
Ecosse, north coast 500, road trip, castle sinclair

 

road-trip, Ecosse, north coast 500

 


 

 

 

 

LE NORD DE LA NORTH COAST 500

 

 

 
 
 

John O’Groats

 

Petit village du bout du monde, on s’y arrête pour finir la journée et passer la nuit au camping. Perdu au bord des falaises venteuses, je suis en amour de cet endroit sans parvenir à expliquer exactement ce que je ressens. Peut-être est-ce son isolement, son atmosphère de bout du monde ? La brume mystique qui l’enveloppe ? Mon imagination qui y construit une vie bercée de silences et d’intrigants étrangers de passage ?

 

– Quand le soir arrive, on dîne au Stracks Coffee House and Bistro et c’est une des plus belles découvertes du voyage. Complètement original et surprenant. Au plafond, en guise de luminaires, des passoires sont suspendues, reliées par des guirlandes d’ampoules auxquelles sont accrochées des sachets de thé. Un poêle à bois réchauffe la pièce et des jeux de société sont disposés sur les tables pour nous faire patienter. La cuisine est fine, délicieuse et à base de produits locaux. Le gâteau amande-citron avec son mascarpone à l’orange et au sirop d’érable est une fantastique explosion de saveurs.
A la demande des visiteurs, la propriétaire prête un carnet dans lequel on peut raconter son histoire, ce qui nous a mené ici à John O’Groats.

 

– Tout près il y a le North Coast Emporium, une boutique sans prétention qui vaut pourtant le détour. Deux vieux barbus écossais nous accueillent avec leur accent roulant, chantant, une odeur de poisson flotte dans l’air, elle vient des bouchées de saumon en libre dégustation. Vaisselle vintage et cartes postales se mélangent à des créations locales en tous genres : pulls en laine, savons artisanaux, photos, peintures…

 

 

Au matin, quand on ouvre les portes du camion, le bord des falaises a disparu dans un brouillard épais qui enveloppe l’horizon. La mer totalement silencieuse n’est plus là et John O’Groats a quelque chose des villages de pêcheurs islandais, cachés au creux des fjords, liés à la mer, portés par ses humeurs, figés à une autre époque.

Au matin, quand il faut partir, je ne sais pas pourquoi mais quelque chose en moi se sent arraché à cet endroit. Une part de moi un peu sauvage, amoureuse de la solitude et du vide hurle et s’accroche au brouillard.

 

 

 

 

Les Stacks de Ducanbsy

 

Ecosse, north coast 500, road-trip, ducanbsy

Ecosse, north coast 500, road-trip, ducanbsy

— A travers un enclos gigantesque on se rapproche des falaises bruyantes où les oiseaux sont nichés par centaine, ils ont toujours l’air de parler entre eux. La brume se lève peu à peu et nous dévoile ces incroyables formations rocheuses. La matinée est, comme toutes celles des derniers jours : humide, lourde, chargée de courants d’air frais.

 

 

 

 

 

Dunnet Head

 

Ecosse, north coast 500, road trip
Ecosse, north coast 500, road trip

— A Dunnet Head nous sommes au point le plus au nord du pays. Celui que je regarde depuis des mois sur une carte en me demandant quand j’y serais. L’horizon est trop recouverte, on distingue à peine les îles alors c’est sûr, je me dis qu’il faudra revenir.
Le phare, à flanc de falaise, magnifique de blancheur, m’impressionne et je me demande ce que doivent ressentir les gens enfermés dans cette bâtisse les nuits de tempêtes quand le vent gifle les murs et que les vagues se déchaînent. Cette impression, encore, d’être vulnérable m’envahie, tellement exposée au bout du monde.

 

 

 

 

Dunnet Bay

 

Ecosse, north coast 500, road trip

— C’est ici, sur cette plage, que se cache la lumière de l’Ecosse. Plus fascinante qu’ailleurs. Je me demande comment l’univers arrive t’il à créer des choses si belles, impalpables, qu’on ne peut que caresser de nos yeux ?
Tout est si clair, si blanc, le ciel se reflète dans l’eau, les nuages cotonneux ont l’air d’être posés sur la mer. On est dans un autre espace-temps. Cette partie là du monde a peut-être un micro-climat, le brouillard et la grisaille ne doivent jamais l’atteindre.

 

 

 

 

 

Melvich Bay

 

Ecosse, north coast 500, road-trip
Ecosse, north coast 500, road trip

— Le sable de Melvich Bay est rose. Sur les dunes le vent agitent les herbes folles, sauvages, inclinées dos à la mer. Deux pêcheurs ont les pieds dans l’eau tournés vers l’infini. A quoi pensent-ils toute la journée face à la mer ? Est-ce que les vagues les envoûtent ?

 

 

 

 

– Sur la route –

 

Ecosse, north coast 500, road trip

 

En quittant Melvich Bay la route est la plus belle, ma portion favorite. La brume nous enveloppe encore, elle nous poursuit, on ne distingue plus le chemin à parcourir, on ne sait pas vers quoi on s’avance.
De temps en temps on aperçoit des maisons. Les fumées de leurs cheminées rejoignent les nuages. Infimes traces de vie dans cette lande trempée, silencieuse. Aux grillages, les pêcheurs qui habitent ici ont suspendus des filets et des flotteurs dont la couleur criarde jure avec le paysage ocre de l’Ecosse.

 

Ecosse, north coast 500, road trip

 

L’Ecosse, comme l’Islande il y a un an, m’offre des émotions si intenses, la route s’inscrit à l’intérieur de moi et je sais que ces paysages que je traverse vont m’aider à me construire une infinité de beaux souvenirs dans lesquels me réfugier pour le reste de mon existence.

 
Ecosse, north coast 500, road trip

 

Je retrouve cette partie de moi crevant de désir pour le sauvage, l’immensité vide d’humains, cette partie de moi heureuse. Je la retrouve peu à peu. Je fige dans ma tête le paysage, je serais incapable de le décrire, je ne pourrais que parler de ce qu’il me procure. Je crois que mon coeur bat dans chaque partie de moi. Peut-on aimer la vie à ce point ? Peut-on se fondre dans l’herbe ? le vent ? les gouttes de pluie ? les si petits cailloux ? la brume grise ?

 

Ecosse, north coast 500, road trip

 

 

 

 

Tongue / Castle Varrich

 

Ecosse, North coast 500, road-trip

Tongue est une petite ville tranquille dont nous faisons très vite le tour. (Il y a ici beaucoup d’hébergements.) Nous y arrivons pour la nuit et nous nous garons, face au Castle Varrich, perché sur sa montagne. De là où nous sommes il a l’air si petit, impossible à atteindre. Une marche permet d’aller explorer les ruines mais la lourdeur du ciel nous en dissuade. L’ambiance est particulière, les couleurs sont à la fois tellement sombres et vives, ces variations de gris typiques des Highlands et puis ce vert chargé d’humidité.

 

 

 

 

Viewpoint Tongue, le long de la A 838

 

Ecosse, road trip, north coast 500

 

En partant de Tongue, on roule vers une euphorie toute nouvelle. Les nuages sont si bas, posés sur le flanc des montagnes, ils ont parfois l’air tellement vivants et capricieux. L’atmosphère est lourde, humide, vraiment belle, envoûtante. Le ciel est menaçant mais le vent, lui, nous laisse tranquille. On marche au hasard, les yeux fous de ce qu’ils observent.
Je me demande à quoi ressemble l’existence humaine face aux montagnes. Je me demande encore, est-ce que c’est réel ?

 

Ecosse, north coast 500, road trip

 

Peut-être qu’on marche dans une carte postale. Peut-être qu’on est allongés quelque part dans un lit en train de rêver. Ma joie est bruyante, je peine à la contenir, j’ai à nouveau 8 ans et demi et l’envie de courir vers les montagnes en criant mon amour du monde. Je ne pense plus, je suis juste mes jambes et mes mains accrochées à mon appareil photo qui immortalise le monde, si beau.

 

Ecosse, north coast 500, road trip

 

J’aimerais toucher l’eau aux reflets du ciel, chaque pierre déposée ici par la mer et souffler sur les montagnes pour faire disparaître ce brouillard qui ressemble à une épaisse fumée. Suis-je la seule à ressentir ces élans démesurés d’émotions face à la beauté de la nature ?

 

Ecosse, north coast 500, road-trip

 

 

 

 

 

 

– Sur la route –

 

Ecosse, North Coast 500, road-trip

 

Toute la journée c’est le ciel chargé qui domine, ces nuages épais comme palpables, si bas qu’on pense à tendre le bras pour les attraper. Cette terre ocre, humide, vaseuse, dans laquelle nos pieds s’enfoncent. Ambiance irréelle et mystique. Le temps s’est-il arrêté ? Sommes-nous les seuls vivants suspendus à l’amour de la vie ? Sommes-nous figés, inatteignables dans cette partie du monde ? Le bruit existe t’il ? La foule existe t’elle ? Le reste du monde a disparu, de l’autre côté du pays, ce monde trop occupé, agité, ce monde-là, lui, s’est effacé, il nous a laissé. L’avons-nous semé pour de bon ? Peut-il nous rattraper ? C’est la sérénité que nous rencontrons ici, la sérénité des montagnes.

 
 
 

 

 

 

Talmine Bay

 
Ecosse, north coast 500, road trip

 

L’accès à Talmine Bay est un peu étroit avec un Hubert mais il vaut mille fois le coup. La plage est splendide, les galets sont tous étranges, colorés, striés, brillants, rayés. Peut-être que les plus beaux cailloux de la mer et des océans sont rangés ici. C’est une cachette secrète.
Une épave de bateau, en bois, trempée, rongée par l’eau salée, trône sur les pierres, les algues se sont logées sur la carcasse, elle ressemble à un squelette de baleine.

 

Ecosse, north coast 500, road trip
 

Mon coeur s’accroche encore, comme à John O’groats, cette fois il s’accroche à Talmine Bay. Je dois le retenir et le remettre en place. Non, rappelle-toi on appartient à la route, au mouvement, on habite nulle part, on va partout, ne t’accroche pas trop, on ne fait que passer. Que va t’il rester de mon amour pour le monde ici ? Est-ce que mon amour si fou, si grand pour les Highlands va rentrer avec moi ou bien va t’il s’envoler, flotter sur les lacs écossais, pour toujours ? Que laissons-nous aux routes que l’on traverse et dont on tombe amoureux ? Que laissons-nous au monde absolument, incroyablement magnifique ? Que lui laissons-nous ?

 

Ecosse, north coast 500, road trip
Ecosse, north coast 500, road trip

 

Mon coeur me hurle qu’il appartient à la mer, aux falaises, aux nuages vaporeux déposés là par le vent. Ce qu’il y a de plus indomptable, de plus enfantin se réveille en moi et je ne suis plus qu’un corps vivant, entier, heureux. Mes pensées se sont tues, mon anxiété s’est recroquevillée, alertée par mes cris de joie, la vie sur la route est enfin là, douce, excitante, apaisante. L’hiver ne gêle plus les portes et les fenêtres, nous avons le droit d’exister dehors. La route, la guérison, la poésie, le mouvement, l’improvisation.

 

Ecosse, north coast 500, road trip
Ecosse, road-trip, north coast 500
Ecosse, north coast 500, road trip
 

 

 

 

 

– Sur la route –

 

Ecosse, north coast 500, road trip

 

Au bord de la route, je reconnais encore ces arbustes épineux jaunes répandus partout dans le pays. Ulex Europaeus. J’aperçois des pierres qui ont échappé à la mousse. Mes yeux caressent les eaux sombres des lochs que nous longeons. Sur la route, quand je laisse mon esprit s’envoler, je ressens toujours ce bonheur délicat, cette reconnaissance infinie, je pense, en boucle, combien j’aime exister dans ce mouvement, combien la vie suspendue aux kilomètres est agréable.

 

Ecosse, North Coast 500, road-trip
Ecosse, North Coast 500, road-trip

 

Il y a aussi cette frustration légère mais perceptible, je voudrais m’arrêter partout mais le chemin ne nous en donne pas l’occasion. Je voudrais courir dans la tourbe et puis je voudrais juste rester ici à la contempler. Peut-être qu’aucun homme n’a jamais marché là, ces bouts de terre ont-ils connu l’humain ? Sont-ils les mêmes qu’ils ont toujours été ? Sommes-nous dans une partie du monde si précieuse que chaque être vivant s’est retenu de la toucher ? S’est contenté de la frôler de peur de l’abîmer ? D’effacer sa beauté ?

 

Ecosse, north coast 500, road trip

 

 

 

 

 

Loch Eriboll

 

Ecosse, north coast 500, road trip

Ecosse, north coast 500, road trip
 

 

 

 

 

 

Ceannabeinne Beach

 

Ecosse, north coast 500, road trip

— La plage est surmontée d’une tyrolienne à 12 pounds le tour. Ici c’est le rendez-vous des surfeurs, pas effrayés par les températures. Nous passons un petit moment à simplement regarder la mer.

 

 

 

Smoo Cave of Durness

 

Ecosse, north coast 500, road trip

 

Ecosse, north coast 500, road trip

— Quentin s’enfonce à l’intérieur de Smoo Cave pendant que je l’attends à l’extérieur et il y découvre les plus belles couleurs et une bruyante cascade.

 

 

 

 

 

Cocoa Mountain – Durness

Situé dans le village d’artisans de Balnakeil, à Durness, on peut y boire le meilleur chocolat chaud du monde. La mousse déborde presque de la tasse, du chocolat fondu coule sur les bords. Différentes formules sont proposées pour profiter de plusieurs délices à la fois. La chance. Il y a même une boutique dans laquelle on peut acheter toutes ces merveilles.
Balnakeil Craft Village, Durness

 

 

 

 

 

Siubhal Nan Clach

 

Ecosse, North coast 500, road trip

— Siubhal Nan Clach, grandiose sur le bord de la route, nous arrête et j’ai presque envie de voler un des petits bateaux qui sont amarrés là pour m’aventurer dans la gorge qui semble infinie.

 

 

 

 

 


 

LA CÔTE-OUEST DE LA NORTH COAST 500

 

 
 

Scourie Bay

 

Sur la route

— Le soir et sa nuit ne sont pas encore arrivés lorsqu’on atteint Scourie Bay. On s’arrête plus tôt que prévu, le bleu de la mer est aveuglant, c’est l’heure de la contemplation. Que serait un voyage sans ces moments de flottement à fixer le monde ?
J’aime tellement m’endormir au bord de l’eau, je tend l’oreille pour l’entendre. De quelle humeur est-elle ? J’ai hâte de la voir au matin. La mer est comme une vraie personne humaine, avec toutes ses humeurs et ses caprices. Si j’habitais près d’elle, j’aimerais apprendre à la connaître.
Au lever du jour, on s’enroule dans nos couvertures chaudes face à la beauté de la baie pour prendre notre petit-déjeuner.

 

 

 

 

 

 

 

Dileab Nan Lochlannach Viewpoint

 
Ecosse, north coast 500, road trip

— Offre une vue sur le Ghlas Bheinn, le Loch Glencoul, le Loch Glendhu, le Beinn Aird da Loch et le Stack of Gleann Cuil. Couleurs splendides.

 

 

 

 

 

Kylesku Bridge

 

Ecosse, north coast 500, road trip

— Nous apercevons de loin le gigantesque Kylesku Bridge qui connecte Kylestrome et Ulapool. Il remplace un ferry qui faisait la traversée jusqu’en 1984. La vue sur les highlands y est superbe. De là on peut voir le gigantesque Loch Gleann Dubh et le Loch a’Chairn Bhain.

 

Ecosse, north coast 500, road trip
Ecosse, north coast 500, road trip
Ecosse, north coast 500, road trip
Ecosse, north coast 500, road trip
North coast 500, Ecosse, road trip
North coast 500, Ecosse, road trip

 

 

 

 

Eas A Chual Aluinn

 
Ecosse, north coast 500, road trip
Ecosse, north coast 500, road trip
Ecosse, north coast 500, road trip
Ecosse, north coast 500, road trip

Ecosse, north coast 500, road trip

— Les plus hautes chutes du Royaume-Uni, parait-il. 213 m de hauteur. Pour les rejoindre, nous partons d’un parking le long de la A894, juste avant un virage serré et nous traversons la lande par hasard, en écoutant le bruit de l’eau. Nous arrivons en quelques minutes au sommet. // Il y a de belles randonnées à faire dans le coin.

 

 

 

 

Lochinver – belles adresses

 
Ecosse, north coast 500, road trip
 
– Chez Lochinver Larder on se régale de pies délicieuses, la spécialité de la maison. Le menu en propose un choix variés, salées ou sucrées et aussi des plats écossais plus traditionnels.
Main Street – Lochinver

Highland Stoneware
Poteries faites-maison, vraiment belles ! Le choix est très variée mais les prix sont exhorbitants, ce que je peux comprendre aisément étant donné la qualité. Nous avons fait une entorse au budget en nous offrant mutuellement un petit cadeau. La vaisselle est peinte à la main, décorée de paysages des Highlands, de jolis moutons, de puffins, de chardons… Typiquement écossais !
Une boutique existe également à Ullapool

 

 

Loch Leitir Easaidh

 

Ecosse, road trip, north coast 500

— On arrive au Loch Leitir Easaidh par hasard, on remarque un parking et on s’y arrête sans savoir ce qui nous attend. Un sentier serpente dans la lande. La forme des montagnes face à nous semble à peine réelle, grandiose. Elles ont l’air d’avoir été dessinées par un enfant. Ou quelqu’un qui a la tremblote.

 

Ecosse, road trip, north coast 500
Ecosse, road trip, north coast 500

— Le loch Leitir est paisible, pas une vague d’agitation, des pontons en bois s’avancent sur ses eaux claires, construits juste à côté d’abris en toit de tourbe. La végétation autour de nous est sèche, usée par les rigueurs de l’hiver.

 

Ecosse, road trip, north coast 500
Ecosse, road trip, north coast 500

Ecosse, road trip, north coast 500

 

 

 

 

 

Stah Pollaidh / Loch Lurgainn

 
Ecosse, road trip, north coast 500

— C’est quand le soir arrive que nous rejoignons la rive du Loch Lurgainn aux pieds du Stah Pollaidh pour se garer et dormir. Le Stah a un drôle de sommet. On dirait un biscuit grignoté. J’aimerais en faire l’ascension, elle prend entre 2 et 4 heures sur un chemin de 4,8km. Malheureusement Hubert, notre vieux camion-mignon, commence à faire un son atroce sans qu’on arrive à déterminer d’où il vient. Nous sommes inquiets et décidons de rejoindre Ullapool dès le lendemain matin pour trouver un garage.

 

 

 

A Ullapool un mécanicien jette un oeil à Hubert mais ne parvient pas à nous dire d’où vient le bruit infernal qu’il fait. On croise les doigts pour que le camion tienne le coup au moins le temps de finir la North Coast 500 et de de rentrer en France.
La A832 qui longe le Loch Broom est magnifique. Les moutons broutent au bord de l’au, petites tâches blanches dispersées dans le paysage. De fines cascades glissent le long des falaises au bord de la route. La vue sur les montagnes, les bateaux de pêche devenus minuscules sur l’eau bleue, intense. Les rochers tombés à quelques mètres des maisons. Il y a un peu des fjords islandais ici. Le Loch Ewe m’émerveille aussi par ses couleurs incroyables.
On traverse des villages que je trouve si jolis, j’aimerais déjà y revenir : Casmunahiol, Dundonnell, Poolewe.

 

 

 

 

 

 

Corrieshalloch Gorge // Falls of Mesach

 

Ecosse, road-trip, north coast 500

— La marche du parking jusqu’au pont suspendu d’où observer la chute n’est pas très longue. Il y a aussi une plateforme un peu plus loin. C’est magnifique, calme et apaisant. La gorge est étroite mais très longue.

 

 

 

 

 

 

 

Gruinard Bay

 

Ecosse, north coast 500, road trip
Ecosse, north coast 500, road trip, gruinard bay

Ecosse, north coast 500, road trip

Gruinard Bay est si paisible, l’eau calme, je mets mes pieds dans le sable, on y écrit des mots d’amour et c’est ici, face à la mer, que je dis adieu à l’hiver pour de bon. Je n’ai jamais autant apprécié qu’il s’efface. Les longues nuits d’hiver ont l’air derrière nous. Et avec elles le froid griffant, l’obscurité qui dévore les après-midi, cette obscurité profonde des nuits à rallonge. Les matins sont lumineux et les soirs moins sombres. Les bourgeons arrivent, les arbres se redressent prêt à recevoir les carresses du soleil.

 

 

 

 

 

 

Gairloch

 

Loch Gairloch
Nous passons la nuit au camping de Gairloch. Au petit matin, le soleil essaie d’entrer, on lui ouvre les stores, il réchauffe nos visage à peine sortis du sommeil. Blottis l’un contre l’autre on regarde le Loch Gairloch étincelant sous la lumière du jour qui se lève. L’air frais caresse nos joues et chatouille mon cou. J’écoute les clapotis de l’eau. Son rythme est tranquille, elle vient sûrement de se réveiller, elle se berce. Au loin les montagnes se dressent et nous offrent leurs sommets dentelés. Je fige la vie pendant ces minutes de bonheur léger, je les inscris quelque part en moi, dans mon coeur, dans mon souffle, dans l’air salé que je respire, sur ma peau effleurée par la brise, je les inscris dans chaque parcelle de moi capable de se souvenir.

 

Ecosse, north coast 500, road trip

Ecosse, north coast 500, road trip, loch gairloch

Ecosse, north coast 500, road trip

 

The Mountain Coffee Company Le bois verni qui recouvre les murs et le plafond donne un aspect de petit chalet au lieu. On peut déjeuner dans la salle principale ou sous une verrière ensoleillée ou encore en terrasse. Sur quelques tables et étagères sont dispersés des livres d’aventures en tous genres, premier aperçu discret des ouvrages qu’offrent la librairie attenante, accessible depuis le café. Guides, essais, beaux-livres, romans… ils ont tous en commun, le voyage !
(J’aime beaucoup l’atmosphère de cet endroit et c’est pour cette raison que j’ai choisi d’en parler ici. En revanche, en toute honnêteté je n’ai pas vraiment aimé la nourriture.)
Village Square, IV21 2bx Gairloch

 

 

 

 

 

 

Notre aventure s’arrête à Gairloch où nous nous rendons dans un second garage pour Hubert-notre-caravane-à-roulettes. Le mécanicien nous annonce une vilaine panne et nous devons regagner Inverness au plus vite pour trouver la pièce à remplacer. Nous y attendrons deux semaines la réparation. Cette grosse dépense nous obligera à rentrer un mois et demi plus tôt que prévu mais nous savons que nous reviendrons explorer l’Ecosse, si belle.

 

 

 

 

 

 

Ecosse, north coaqt 500, road trip
Ecosse, north coaqt 500, road trip

 

 

 

 

 


 

 

Conseils pratiques pour un road-trip sur la North Coast 500

 

 

Rejoindre l’Ecosse

  • Nous sommes partis pour plusieurs mois en camion depuis la Sologne et nous sommes remontés jusqu’en Ecosse au fur et à mesure que l’hiver reculait. Nous avons donc traversé la manche en ferry avec notre propre véhicule de Calais à Douvres. Les prix sont plus qu’abordables hors saison : pour deux avec un camping-car de 6m de long nous avons payé 70euros en prenant le bateau au petit matin. La traversée est rapide, notre vieil Hubert y a survécu sans encombres.
  •  

  • Pour acheter nos billets de ferry nous avons utilisé le comparateur Direct Ferries.. A l’aller nous avons pris P&O Ferries, au retour DFDS Seaways. Les deux sont très bien et proposent des prix tout à fait raisonnables qui se rapprochent.
  •  

  • Pour monter vers Inverness, point de départ de la North Coast 500 pour nous, nous avons donc voyagé pendant plusieurs mois. En revanche, pour redescendre d’Inverness à Douvres, en roulant maximum 4heures par jour nous avons mis une belle semaine.
  •  

     

     

    L’hébergement 

  • Si vous voyagez en camion/van, comme nous, et que vous êtes adeptes du camping sauvage, il y a une tripotée d’endroits où se garer pour passer la nuit au calme sans déranger les locaux et se faire embêter ! Pour trouver des spots où dormir, nous avons principalement utilisé Park4night et suivi nos envies en fonction de ce que nous voyions. L’Ecosse à l’inverse de l’Angleterre ne mène pas une guerre locale contre les camions. On a donc pu circuler et se garer avec notre gros Hubert sans trop de problèmes : pas de limitation de hauteur ni de largeur sur la plupart des parkings.
  •  

  • Pour ceux qui préfèrent dormir en camping, il y en a beaucoup le long de la route. Nous avions de notre côté choisi d’aller y dormir de temps en temps pour recharger la batterie auxiliaire du camion, se payer le luxe d’une douche chaude, laver notre linge et vider nos toilettes chimiques. Pour les trouver, nous cherchions principalement sur Google Maps au fur et à mesure de notre avancée. Attention en mai certains peuvent encore être fermés, alors mieux vaut consulter le site internet, envoyer un petit mail, ne pas s’arrêter trop tard pour anticiper et en trouver un autre si besoin.
  • Nos critères pour choisir un camping sont assez simples : prix raisonnables, sanitaires corrects, point pour gérer nos toilettes chimiques et éventuellement électricité. En voici deux que nous avons apprécié : John O’Groats Camping , Scourie Bay Campsite

     

     

     

    Les routes

  • Les routes sont riquiquis, on ne passe pas à deux véhicules, surtout si on voyage en camion/van. Mais elles sont toutes équipées de passing-place sur lesquels on peut se ranger pour laisser passer les autres conducteurs ! Pensez bien à laisser passer les véhicules coincés derrière vous si vous êtes lents, les Ecossais sont à cheval là-dessus.
  • Les conditions météo dans les Highlands peuvent vite changer, il faut rester bien prudent.
  • Pensez à télécharger vos cartes sur Google Maps avant de partir à l’aventure, le réseau peut vite être inexistant. Une bonne vieille carte Michelin peut-être aussi très utile.
  • Sur la North Coast 500, il peut parfois être difficile de trouver une station essence, alors mieux vaut faire le plein dès que possible.
  •  

    Ecosse, north coast 500, road trip

     

     

     

    Guides

     

  • Pour préparer notre itinéraire, on a utilisé notre Lonely Planet et parcouru de nombreux blogs.
  •  

  • En Ecosse, j’ai découvert un guide fantastique, complètement décalé, qui répertorie une infinité de places sauvages à travers tout le pays : Wild Guide Scotland: Hidden Places, Great Adventures & the Good Life. Les photographies sont magnifiques, un appel au voyage et à l’évasion. Je le recommande vivement à tous ceux qui voudraient trouver des spots plutôt isolés et vraiment sauvages. Il est en anglais et peut être commandé sur wilguidescotland.com ou sur Amazon.
  •  

  • Dans la même veine, pour ceux qui veulent partir à la conquête des cabanes perdues, il y a aussi le génial livre de Geoff Allan : The Scottish Botty Bible. Wild Things Publishing publie, de manière générale, des livres sensationnels, magnifiques.
  •  

  • Sur place, dans les offices de tourisme où nous sommes allés nous avons pu récupérer des brochures super avec des cartes de ballades/randonnées : celles de Forestry Commission Scotland sont très complètes, suffisamment détaillées. Le site est aussi génial pour trouver des cartes/spots de rando.
  •  

  • Scottish Natural Heritage a également un site et des brochures remplis d’informations pratiques pour des expéditions en tous genre.
  •  

    Ecosse, road trip, north coast 500

     

     

     

     

    L’équipement

  • Préparez vos gros manteaux, bonnets, écharpes, pantalons chauds et chaussettes moelleuses, il fait froid en mai tout au nord de l’Ecosse. Le temps est imprévisible, très changeant. Si comme nous vous campez/dormez dans votre camion, ne sous-estimez absolument pas le froid. Prévoyez des duvets et couvertures de survie.
  •  

     

     

     

    Bon voyage Ecossais 🙂

     

     

     

     

     

    Previous Post Next Post

    Vous aimerez peut-être...

    Laissez une petite trace de votre visite :)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :